Marginal-style
Marginal-Style
soyez différend!
Marginal-style

Soyez différend!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrer

Partagez | 
 

 histoire 205 gti 1.6

Aller en bas 
AuteurMessage
jonkiller2607
Pôle position


Masculin Age : 34
Localisation : valence
Automobile : 205 gti 115 passat tdi 115
Loisirs : console sex and run
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: histoire 205 gti 1.6   Ven 20 Avr - 18:58:33

ROCK STAR !

Après le choc pétrolier de 1973, le marché de l'automobile va soudainement changer de typologie. Désormais, les voitures seront avant tout économiques et les monstres de puissance des années 70 sont rapidement rangés au musée comme les témoins d'une époque d'insouciance révolue. Cependant, les constructeurs Européens vont prendre conscience que la vente automobile ne peut se résumer à celle d'un outil de déplacement. Le rêve, le désir et la passion doivent demeurer des facteurs d'achat importants. Peugeot, jusqu'alors spécialiste des berlines traditionnelles et "provinciales", éprouve comme tous les constructeurs d'importantes difficultés financières pour surmonter la crise et souhaite amorcer une réorientation de son marketing vers plus de dynamisme, persuadé que les versions performantes sont de bons vecteurs d'image pour une gamme de véhicules. Cette réflexion a démarré en 1977 avec le nouveau moteur XU et la conception de la gamme 205. L'étonnant succès de la Volkswagen Golf GTI lancée en 1976 va conforter Peugeot dans ses certitudes. Au début des années 80, la VW Golf GTi règne toujours en maître sur le clan des petites sportives, les "GTi" comme on les appelle désormais. En Février 1983, la gamme Peugeot 205 est présentée au public, mais ce n'est qu'un an plus tard, le 1er Mars 1984 au salon de Genève, que la Peugeot 205 GTi apparaît...

DESIGN

Elle inspire la force et la sportivité dans un style original mais a le bon goût de ne pas trop en faire. La 205 GTI se la joue "chic et sport", à l'image de la Golf du même nom. Tout juste de discrets élargisseurs d'ailes en plastique et un léger liseret rouge qui parcourt la caisse au milieu d'un épais bandeau latéral, des jantes alliages de 14" avec des pneus larges à taille basse (185/60) et un spoiler avant couleur carrosserie (ainsi qu'à l'arrière) incrustré de longues-portées. Pas trop pénalisé par les modifications sur la carrosserie, le Cx s'établit à 0,34. A l'intérieur, la différence est plus marquée. La GTI s'habille en tenue de sport avec des sièges semi-baquets en velours "Biarritz" et une moquette d'un rouge vif qui saute aux yeux ! La position de conduite n'est pas le point fort de la 205, l'assise et trop haute (ou le volant trop bas) et les sièges manquent un peu de maintien latéral. De plus, rien n'est réglable... alors il faut s'y habituer. Derrière un volant peu sportif à 2 branches en plastique (jusqu'en 87) bien que siglé GTi, le combinés des compteurs est lui aussi spécifique à la GTI et très richement doté. la Peugeot 205 GTI n'oublie pas ses aspects pratiques de coach et possède également une banquette arrière rabattable par moitié et des sièges avant à basculement. Les options, une vraie tradition à l'époque, comprenaient le pack électrique (verrouillage centralisé et lève-vitres avant électriques) et la peinture noire vernie ou métallisée, gris Futura (clair) et gris Graphite (foncé) en plus des teintes de base, blanc Meije et rouge Vallelunga. Sur les modèles 1985, un détecteur de niveau d'huile est ajouté au tableau de bord avec son témoin dans le logomètre de température d'huile. Le volant a quand à lui un obturateur à nouveau design. En 1988, Peugeot opère un premier restylage intérieur et extérieur sur toute la gamme 205. Sur les 205 GTi 1.6, le tableau de bord change, le coloris est gris et elles reçoivent enfin un volant plus sportif à 3 branches gainé de cuir. Extérieurement, les rétroviseurs extérieurs changent de dessin, et sur le hayon, le becquet arrière qui change de forme également, est vissé et non plus collé. Sur les GTi 115 ch à partir de 1988, nouvelle sellerie : le tweed "Monaco". En juillet 1990, Peugeot procède à nouveau à un lèger lifting extérieur : les clignotants avants deviennent blancs et le bloc des feux arrière sont rouge et noir fumé, dans le style des 309 et 405. La couleur du tableau de bord passe au noir. Toutes les 205 GTi sont équipées de la sellerie en velours "Quartet". Concernant l'équipement, il y a aussi des nouveautés : en série sur toutes les versions, l'alarme d'oubli des feux, les ceintures arrières à enrouleur, le rétroviseur droit . En option, le client peut toujours obtenir la très agréable direction assistée, le pack électrique, la sellerie cuir, le toit ouvrant, et même l'air conditionné et l'A.B.R. (Anti Blocage de Roues). Enfin, dernière spécificité des modèles 1992, les longues-portées (ainsi que les phares avants) passent au blanc en fin d'année afin de répondre à la règlementation européenne.

MOTEUR

Equipée du nouveau bloc XU de 1580 cm³ la Peugeot 205 GTI 1.6 vient coiffer une gamme qui manque d'une véritable version haut de gamme et sportive. Pour la 205, ce moteur est dopé par l'injection Bosch L-Jetronic portant ainsi sa puissance de 90 à 105 ch DIN à 6250 tr/mn et 137 Nm de couple à 4000 tr/mn. Malgré ses 193 km/h et des accélérations de 0 à 100 km/h en 9"5, la 205 GTi n'oublie pas l'économie grâce à une coupure d'injection en décélération pour tous les régimes supérieurs à 1600 tr/min. Elle est ainsi armée pour partir en guerre contre la VW Golf GTi.

Renault qui entend bien demeurer un fervent promoteur des petites sportives populaires a sorti sa nouvelle bombe : la super 5 GT Turbo qui surclasse la 205 dans le domaine des performances grâce à son 1.4 L turbocompressé de 115 chevaux. Ni une, ni deux, en mars 1986 la 205 GTI est proposée avec une option 115 ch (moteur XU 5JA). Cette option s'imposera rapidement auprès des clients et sera adoptée en série en décembre, provoquant du même coup l'arrêt de la 105 ch. S'inspirant du kit développé par PTS pour la GTI 105, l'évolution moteur comprend culasse, soupapes, pistons, bielles, arbre à cames (levée de 11,5 contre 9,7 mm sur la 105) et collecteur d'admission et échappement spécifiques. La puissance est de 115 ch obtenus à 6 250 tr/mn et le couple maxi atteint 13,6 mKg à 4000 tr/mn avec une plage de disponibilité accrue qui se ressent immédiatement à l'usage. A partir du modèle 90, la boite de vitesses BE3/5 remplace la BE1/5. Elle se repère à la commande de marche arrière en face de la 5e et non plus sur le premier rapport.

SUR LA ROUTE…

C'est en conduite sportive que la 205 fait la différence la plus nette face à ses rivales de l'époque. Qu'il s'agisse d'une petite départementalme abordée façon "spéciale de rallye" ou d'un circuit lisse comme un billard, la 205 GTI s'avère particulièrement exaltante à conduire. Elle se pilote véritablement, ne souvirant pratiquement jamais tant son train avant est incisif, ne survirant que si on l'y force et jamais violemment. La maniabilité, la précision du train avant et de la direction, la motricité excellente font de la 205 GTI une authentique petite voiture de sport. Jusqu'alors, rarement ce niveau d'efficacité en matière de tenue de route sur une traction avant n'avait pu être atteint. Le caractère vif et précis du train avant triangulé a largement contribué au comportement de la 205 GTI. Attention toutefois, cette vivacité peut cependant paraître excessive dans certaines conditions. La GTI est particulièrement sensible aux freinages en appui et peut surprendre désagréablement un conducteur novice. Pour le reste, la puissance et l'endurance du freinage sont satisfaisantes. Le tarage des amortisseurs est sportif et se montre efficace. La 205 GTI pouvait recevoir la direction assistée, qui en plus de la rendre plus agréable lui offre une facilité de conduite supérieure. Si la GTI 105 ch paraît plus homogène c'est parce que son moteur se montre un peu juste en performances et que son châssis donne envie de plus de chevaux. La GTI 115 est, de l'avis de tous, supérieure dans tous les domaines. Attention toutefois au freinage, composé de disques de 247 mm de diamètre à l'avant et de simples tambours à l'arrière, il peut se montrer rapidement très inconsitant lors d'un usage prolongé sur circuit... A l'intérieur, les sièges baquets offrent un maintien un peu juste et l'habitacle n'est pas des plus agréables. Même après le restylage, les assemblages sont approximatifs et les plastiques bien médiocres. Il en résulte une quantité de bruits parasites, heureusement souvent couverts par la mécanique. Le niveau sonore est rapidement élevé sur route en raison de la boîte courte et contribue aux sensations sportives de la 205 GTI. A 120 on est déjà à 4000 tr/mn... ce n'est pas top niveau consommation, bien que l'appétit de la GTi soit très mesuré comparativement à ses performances. Comptez 12 L sur circuit et entre 8 et 10 L/100 km en usage "normal". Mais voilà, quel bonheur d'entendre ce petit 1600 prendre ses tours comme un multisoupapes ! Et puis, son registre sonore évolue des ratatouilles du ralenti façon voiture de rallye, jusqu'à un chant rageur passé les 4000 tr/mn. En un mot : il vit, et vous avec !


:: CONCLUSION

Aujourd'hui, la 205 GTI constitue une bonne occasion pour qui saura rechercher scrupuleusement un exemplaire n'ayant pas eu trop de propriétaires. Reste que cette voiture plutôt virile et qui parait très sûre en temps normal exige de son pilote une attention particulière sous peine de rapidement le pousser à la faute. Ce qui a fait grimper ses tarifs d'assurance en flèche pour les jeunes conducteurs... Enfin, si tous les critères d'achat évoqués vous semblent conformes à vos attentes, achetez et consommez sans modération car la 205 GTI c'est le sport pour tous les jours avec une bouille sympa et une future valeur sûre en collection !

HISTORIQUE

1983 : Lancement en février la gamme 205.
1984 : Dévoilée en janvier, la 205 GTI sort le 1er mars 1984. En décembre, la 205 GTI est élue "sportive de l'année" par le magazine "Echappement". Août, détecteur de niveau d'huile avec témoin dans le logomètre de température d'huile.
1985 : En février, Peugeot Talbot Sport propose le kit routier de 125 ch pour la 205.
1986 : En février, option 115 ch (moteur "XU 5JA). En décembre, la GTI 115 ch entre au catalogue avec la GTI 1.9 130. Arrêt de la GTI 105 ch.
1987 : En août, nouvelle planche de bord et nouveau becquet arrière.
1989 : En août, adoption de la boite de vitesses BE3.
1990 : Sur les modèles 91, clignotants avant blancs et feux arrières fumés. Création de l'option ABR. Condamnation centralisée des portes avec une télécommande infrarouge en option.
1992 : Août, arrêt de la GTI 1.6 115 ch.
1994 : Le 31 janvier, arrêt de fabrication de la 205 GTI
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jonkiller.skyblog.com
 
histoire 205 gti 1.6
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite histoire de la canne à pêche.
» Sortie de bunker, histoire d'angles...
» Histoire d'un Bordeaux - Paris, aller et retour...
» l'histoire en 5 mots
» L'histoire par l'histoire vu et ecrit par kERLAU YM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marginal-style :: Infos & techniques :: Historique/Techniques /loies /Assurances/Essais...-
Sauter vers: