Marginal-style
Marginal-Style
soyez différend!
Marginal-style

Soyez différend!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrer

Partagez | 
 

 Naissance de S E A T

Aller en bas 
AuteurMessage
marginal-parts
Admin
avatar

Masculin Age : 44
Localisation : EUROPE/MAGREB
Automobile : La passion
Loisirs : Auto,art,voyage
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Naissance de S E A T   Dim 10 Déc - 0:52:17

Les années 1930

Jusqu'en 1931, les voitures portent le nom de Fiat-Hispania, filiale du groupe italien Fiat, installée à Barcelone en 1919. La guerre civile espagnole interrompt ensuite la production automobile.

Les années1950


Le 9 mai 1950 naît la Sociedad Española de Automóviles de Turismo, S.A. (S.E.A.T.) avec dans son capital, l'Instituto Nacional de Industria (INI) détenant 51 % des parts, des banques (42 %) et le groupe italien Fiat à 7 %, avec une licence de fabrication. La première usine Seat est inaugurée le 5 juin 1953 dans la "Zona Franca" de Barcelone, Quelques mois plus tard, le 13 novembre, sort la première automobile de la firme, baptisée 1400, en référence à sa cylindrée. Mais le succès pour la marque n'arrive véritablement qu'en 1957 avec la sympathique petite Seat 600. Identique à la calandre près à sa cousine la Fiat 600, elle va, comme en Italie avec la 500, motoriser en masse l'Espagne franquiste de l'époque.

La Seat 600 fut produite de 1957 à 1973.
4 motorisations sont sur Histomobile de 0.8L à 0.8L présentant des puissances de 19ch à 28ch.


Les années 1960

En 1965, la production de la 600 bat son plein en Espagne. Seat se développe de plus en plus et commence à exporter. La Colombie va recevoir notamment la 1500, commercialisée en 1962. Alors que de nouveaux modèles sont présentés (la 850 en 1962 et la 124 en 1968), la production de la marque espagnole ne cesse de s'accroître et dépasse rapidement le million d'exemplaires.

Les années 1970

La Seat 127 fut produite de 1972 à 1982.
2 motorisations sont sur Histomobile de 0.9L à 1L présentant des puissances de 47ch à 52ch.


En 1970, les exportations sont multipliées par 10. Deux ans plus tard, la 127, nouvelle réplique d'une Fiat du même nom, est lancée. 50 000 exemplaires vont être vendus en l'espace de 6 mois. Alors que la crise économique, suite au premier choc pétrolier de 73, fait son apparition en Europe et affecte les constructeurs automobiles, Seat totalise 2 millions de véhicules vendus et poursuit son expansion. En 1974, la firme acquiert les usines de Landaben (Pamplona) de la firme Authi, qui produisait en Espagne, les Mini britanniques sous licence. La même année, est proposée en remplacement de la populaire 600, la 133, aux lignes beaucoup plus carrées en phase avec les années 70. Le succès est immédiat. En 1975, Seat, qui continue toujours sa croissance, inaugure le grand centre technique moderne de Martorell et affiche trois ans plus tard une production totale de 4 millions de véhicules. Mais malgré des ventes honorables, la stratégie d'expansion, au demeurant très coûteuse, et les deux chocs pétroliers des années 70, vont finir par porter un coup sévère aux comptes de la marque espagnole.

Les années 1980

Ainsi en 1980, Seat est sérieusement dans le rouge. Fiat estime s'être fait rouler dans la farine, en ayant donné toute sa technologie et en n'ayant finalement récolté que des dettes. La firme italienne refuse ainsi de contribuer à l'augmentation du capital de Seat et décide de revendre toutes ses parts à l'INI. En 1981, suite à une réorganisation du capital, INI se retrouve ainsi avec 95 % du capital de Seat. La marque devient alors totalement espagnole, mais va devoir chercher rapidement une aide commerciale avec un autre constructeur pour vendre ses modèles. C'est finalement avec l'allemand Volkswagen que se forme une première coopération industrielle et commerciale dès 1982. Volkswagen (VW) aide Seat à vendre ses modèles à l'étranger tandis que le constructeur espagnol produit et commercialise en Espagne des modèles Volkswagen et Audi. Tandis que les derniers restes de la période Fiat sont commercialisés en 1983 avec la Fura et la Ronda, Seat prépare activement son premier modèle entièrement inédit l'Ibiza, qui sort des chaînes fin avril 1984. La Malaga, une sorte de version trois volumes de l'Ibiza, est lancée un an plus tard. En juin 1986, le groupe allemand Volkswagen rachète 51 % des actions de Seat, ce qui fait du constructeur espagnol, la troisième marque en activité de VAG. Quelques mois plus tard, VW monte à 75 % dans le capital. La production atteint un record historique de 400 000 unités par an, tandis que les exportations atteignent 250 000 véhicules. En 1988, Seat présente pour la première fois depuis 1980 des résultats positifs, grâce notamment à l'Ibiza qui atteint les 500 000 exemplaires produits.

Les années 1990


La Seat Toledo fut produite de 1991 à 1995.
6 motorisations sont sur Histomobile de 1.6L à 2L présentant des puissances de 68ch à 115ch.


Volkswagen finit de phagocyter Seat en 1990. Le groupe allemand détient à ce moment 99,99 % du capital, le 0,01 % appartenant encore à des banques. Du côté des ventes, l'Ibiza devient le modèle phare de la marque, à l'image de la Golf de Volkswagen. Elle atteint le million d'exemplaires en 1991 au même moment où elle subit un restylage léger. La même année, est présentée la Toledo, premier modèle issu de la coopération directe avec Volkswagen, pour remplacer une Malaga qui n'a pas vraiment séduit en Europe. La Toledo devient rapidement un succès sur son segment en Espagne. Le 22 février 1993, le roi Juan Carlos inaugure la nouvelle usine de Martorell. Quelques semaines plus tard, est présentée la nouvelle Ibiza, qui ne conserve finalement de sa devancière que le nom. Elle devient à nouveau rapidement un succès. En 1996, Seat se lance à son tour dans la mode des monospaces en lançant l'Alhambra. Au fur et à mesure que les années passent, les modèles Seat deviennent de plus en proches de ceux de Volkswagen. Les témoignages les plus frappants en sont l'Alhambra (1996) et la petite Arosa (1997), copies presque conformes du Sharan et de la Lupo de VW.

Les années 2000



Après un léger lifting à la fin des années 90, la troisième génération de l'Ibiza est présentée à la fin de l'année 2001. Elle a, pour l'occasion, pris quelques centimètres en longueur, la rapprochant d'avantage d'une VW Golf que d'une Fiat Uno / Punto avec qui elle était comparée à ses débuts. Suivant le souhait du groupe allemand, Seat prend avec les années 2000 une nouvelle orientation plus sportive, rompant définitivement avec son image passée de marque populaire bon marché. Le nouveau monospace Altea (2003) et la nouvelle Toledo (2004) en sont des exemples flagrants. Mais ce nouveau style s'est traduit aussi par une augmentation sensible du standing et du prix des véhicules faisant changer la marque de type de clientèle.




Adrien Cahuzac
Revenir en haut Aller en bas
http://marginal-style.forumpro.fr
 
Naissance de S E A T
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marginal-style :: Infos & techniques :: Historique/Techniques /loies /Assurances/Essais...-
Sauter vers: